Jeudi J’ose n°42 : les jeunes et femmes entrepreneurs témoignent des avantages de la mesure des 20% de marchés publics

Jeudi J’ose n°42 : les jeunes et femmes entrepreneurs témoignent des avantages de la mesure des 20% de marchés publics

« La mesure des 20 % de marchés publics m’a réveillée et m’a permis d’oser… ». C’est ce qu’on peut retenir en substance de l’expérience de Mme Wouake-Djossou Christelle, Directrice de l’Ets God Is Light. Expérience qu’elle a partagée avec ses pairs jeunes et femmes entrepreneurs à la faveur du 42e numéro de Jeudi j’ose qui s’est tenu ce 11 avril 2018 à la Bluezone de Cacaveli.

Les échanges étaient centrés sur le thème «20 % de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs, comment s’approprier la mesure pour la croissance de vos entreprises ». L’objectif étant de donner à ces entrepreneurs les astuces et bonnes pratiques pour postuler et gagner les marchés publics afin de leur permettre d’en profiter pleinement pour la croissance de leurs jeunes entreprises.

Au prime abord, le Directeur de la documentation, de la communication et de l’information à la Direction nationale du contrôle des marchés publics (DNCMP), M. Akohin Dossouvi a fait le point aux participants. Occasion pour lui de leur parler de ce qui a été déjà fait depuis le lancement de cette mesure en début d’année 2018. Il s’agit notamment de la définition des différents types de marchés auxquels les jeunes et femmes entrepreneurs sont éligibles dans le cadre de la mesure puis les démarches administratives et documents nécessaires pour bénéficier de ladite mesure.

Et parlant de documents administratifs, le Directeur des opérations au FAIEJ et Coordonnateur du guichet entrepreneurial Jeunes/Femmes, M. Hounkanli Yao Anani, a pour sa part, expliqué à la centaine de participants, la mission des guichets ouverts en vue d’informer, orienter et faciliter les formalités pour leur obtention.

A en croire les partages d’expériences qui se sont ensuivi, la mesure mise en place par le Chef de l’Etat  a été d’un grand salut pour les jeunes entrepreneurs, d’une part, en raison de sa réalité et d’autre part parce qu’il « m’a ouvert d’autres portes et m’a permis de trouver les fonds nécessaires pour financer moi-même certains projets en cours. Et aussi, grâce à ces marchés que j’ai remportés, j’ai vu mon chiffre d’affaires en 2018 multiplié quasiment par 4 (…) », selon les propos du Directeur Général de la Société « Africa IT Land », Aziawa Koffi Elom, qui a bénéficié de l’appui du FAIEJ afin d’exécuter les marchés qu’il a remporté au cours de l’année 2018.

Mme Wouake-Djossou Christelle, Directrice de l’Ets God Is Light a trouvé en cette mesure, un moyen de s’affirmer et d’avoir plus confiance en ce qu’elle fait.

Publié dans: Actualités Tags: , , , , , , , ,

Vous aimerez certainement:

Concertation des acteurs de l’entrepreneuriat au Togo : les contours du projet de plateforme se précisent Concertation des acteurs de l’entrepreneuriat au Togo : les contours du projet de plateforme se précisent
Les acteurs du ministère du développement à la base en ligne de front pour la réalisation du PND Les acteurs du ministère du développement à la base en ligne de front pour la réalisation du PND
Création d’emplois et de richesses, le FAIEJ se positionne avec  les « Centres de ressources de productions » Création d’emplois et de richesses, le FAIEJ se positionne avec les « Centres de ressources de productions »
« Entreprendre, c’est trouver une solution à un problème récurrent dans son alentour » Kerlinda Elolo Lodonou, promotrice des produits de beauté Kari’Kerl « Entreprendre, c’est trouver une solution à un problème récurrent dans son alentour » Kerlinda Elolo Lodonou, promotrice des produits de beauté Kari’Kerl

Commentez l'article

Submit Comment

© 2019