Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement

Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement

Plus de 200 jeunes ont pris part, ce samedi 17 novembre à la BlueZone de Cacaveli, à une séance de sensibilisation sur l’entrepreneuriat coopératif. Initiative conjointe du FAIEJ et de l’ONG italienne Coopermondo, cette séance vient clôturer la 4e session de la formation sur l’entrepreneuriat coopératif, tenue du mardi 12 au vendredi 16 novembre 2018 à l’Hôtel Saint Thomas à Lomé.

Conduites depuis avril 2017, ces séances de formation fut l’occasion pour les experts venus d’Italie de partager le modèle mis en œuvre dans leur pays avec les jeunes entrepreneurs et pairs accompagnateurs et de leur présenter le panel d’avantages qui en découlent.

Pour Luc Mbaha, Coordonnateur du projet Coopermondo, « le message était clair. Il s’agit de montrer qu’en mutualisant les efforts, les producteurs peuvent porter leurs initiatives à un meilleur être et une meilleure création de richesse sur le territoire national », en partant du principe de « (…) divulgation des bonnes pratiques des coopérative italiennes.»

Après les quatre sessions déroulées sur une période de 2 ans, les formateurs n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction sur l’imprégnation qu’a reçu leur message. « Au début de la formation, le niveau de connaissances sur la question était relativement très bas. Mais, au fil des modules, le niveau des participants a sensiblement augmenté. Et après le 4e module, nous nous sommes rendus compte, selon les graphiques de l’évaluation finale que 93% des participants ont une bonne connaissance de la question coopérative. Ce qui signifie pour nous que la formation a eu les effets désirés », a expliqué M. Luc Mbaha.

Les pairs-formateurs ont au cours de ces sessions, bénéficié des outils de gestion d’une entreprise coopérative avec à la clé un exercice pratique qui s’est tenu à la coopérative des producteurs d’ananas biologiques de Tsévié. Une seconde phase est par ailleurs en cours de préparation pour permettre aux participants de mettre en pratique le modèle enseigné a travers un projet concret de start-up.

Selon les précisions de l’expert agricole de Coopermondo, Pausini Giovanni, « Comme avantage direct, l’entrepreneuriat coopératif permet aux producteurs d’exporter leurs produits sur le marché international, ce qui n’est souvent pas possible quand on évolue seul ».
Ceci a d’ailleurs été démontré avec les producteurs d’ananas bio de Tsevié qui grâce à leur organisation en coopérative, ont acquis via l’ONG Coopermondo, un partenariat pour l’exportation de leur ananas vers l’italie.

Il faut noter que l’entrepreneuriat coopératif est le fait que plusieurs personnes ou un groupe, mutualisent leur travail et leurs ressources pour mettre sur pied une entreprise. Ce système regorge de plusieurs avantages, notamment le partage des risques, l’augmentation de la productivité. Et dans un écosystème de personnes à revenus faibles ou moyens, comme c’est le cas en Afrique, l’entrepreneuriat coopératif est l’un des meilleurs créneaux pour créer des chaînes de valeurs ainsi que des entreprises fortes et pérennes.

Cette session marque ainsi la fin de la formation des pairs-formateurs qui à leur tour partageront leurs expériences dans leurs milieux respectifs afin que la culture du partage des risques et des responsabilités, gage d’une entreprise pérenne et durable soient des acquis, particulièrement pour la jeunesse entreprenante Togolaise.

Publié dans: Actualités

Vous aimerez certainement:

Accompagnement des JPIE : Le FAIEJ tient des entretiens  de cadrage de plan d’affaires Accompagnement des JPIE : Le FAIEJ tient des entretiens de cadrage de plan d’affaires
Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement
Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié
Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative

Commentez l'article

Submit Comment

© 2018