LE FAIEJ et le PNUD renforcent les capacités des JPIE formés dans les centres CIDAP et CERSA

LE FAIEJ et le PNUD renforcent les capacités des JPIE formés dans les centres CIDAP et CERSA

Afin de donner aux jeunes les moyens, non seulement de créer leurs propres entreprises, mais aussi, de les inscrire dans la durabilité, le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), avec l’appui de ses partenaires,  organise régulièrement des séances de formation et de mise à niveau des Jeunes porteurs d’idées d’entreprises.

Tel est le cas pour ces jeunes qui depuis le 18 juillet (JPIE formés au CERSA) et le 20 août (JPIE formés au CIDAP) bénéficient dudit accompagnement afin d’être formés en qualification métier, et ce dans le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) et au Centre International de Développement Agro-Pastoral (CIDAP). Cette formation dont bénéficient 35 jeunes à travers les 5 régions du pays s’axe notamment sur l’aviculture, l’agropastoral et la transformation. Elle est organisée avec l’appui du Programme des nations unies pour le développement (PNUD).

En vue de s’assurer de la bonne évolution des travaux dans lesdits centres ainsi que de l’acquisition effective des connaissances par les apprenants, le FAIEJ a entrepris une visite de terrain du 25 au 28 septembre 2018. La visite a été conduite par la Directrice générale du FAIEJ, Mme Sahouda Mivedor-Gbadamassi accompagnée de la représentante du Représentant résident du PNUD au Togo, Mme Assilevi.

Durant une semaine, la délégation a sillonné les 5 régions du pays, notamment les villes de Vogan Aneho, Niamtougou, Kara entre autres afin de voir, d’une part, pour ceux dont la formation est déjà achevée, l’impact sur leurs entreprises et sur le rendement et d’autre part, pour ceux qui sont en cours de formation, la valeur ajoutée que cette dernière peut leur apporter.

Techniques de prophylaxie, composition d’aliment et administration des vaccins pour ceux formés en techniques d’élevage et techniques d’amélioration des sols ou encore des rendements, telle est la panoplie de retombées positives que les apprenants affirment avoir tiré ou être en train de tirer de ces formations.

VISITENoumonvi Tekoue, aviculteur à Zalivé dans la préfecture des Lacs  explique : « Cette formation nous a été d’un grand secours, parce que le domaine avicole est très délicat. Elle m’a permis de bien conduire l’élevage  (…) qui m’a permis de créer 5 emplois directs et une quinzaine d’emplois indirects. Sans cette formation, il nous serait difficile d’être à l’étape actuelle. »

Et c’est le même sentiment qui anime Assoun Tchana…, promoteur de l’entreprise de maraîchage « Dieu bénit », à Kara et  pour qui, il est impossible d’évoluer dans une activité sans en connaître les contours. « (…) la formation au CIDAP m’a été d’un grand bénéfice. Quand bien-même j’étais dans le domaine, elle  a été pour moi l’occasion de réapprendre certains contours de l’activité. »

Cette visite a été pour la Directrice générale du FAIEJ, de féliciter ces jeunes et de les exhorter à davantage d’assiduité au cours de la formation. « Ces jeunes ont créé de l’emploi pour eux-mêmes et pour les autres. Nous pouvons dire que l’objectif est atteint, mais ces jeunes ont besoin d’être toujours accompagnés pour atteindre un niveau optimal de leur activité», a-t-elle affirmé.

La représentante du Représentant résident du PNUD a pour sa part affirmé que « Quatre jours au côté des jeunes est une expérience passionnante. Nous avons découvert des jeunes qui ont beaucoup de potentialité et qui sont déterminés à réussir. Le renforcement de capacité est un réel succès pour eux et nous espérons qu’avec ces acquis ils vont pouvoir sortir du lot. »

Cette visite de terrain fait partie des exercices fréquemment faits par les ailes marchantes du ministère du développement à la base (FAIEJ, PRADEB, ANVT, ANADEB etc.) afin de faire un suivi-évaluation de la mise en œuvre des différents projets et programmes à l’endroit de la jeunesse togolaise.
visite 3

visite 1

 

Publié dans: Actualités

Vous aimerez certainement:

Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié
Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative
La célébration des 3 ans de « Jeudi j’ose », marquée d’un éclat spécial La célébration des 3 ans de « Jeudi j’ose », marquée d’un éclat spécial
65 jeunes formés en technique de création et d’élaboration de plan d’affaires. 65 jeunes formés en technique de création et d’élaboration de plan d’affaires.

Commentez l'article

Submit Comment

© 5140