La célébration des 3 ans de « Jeudi j’ose », marquée d’un éclat spécial

La célébration des 3 ans de « Jeudi j’ose », marquée d’un éclat spécial

Environ trois cent jeunes ont participé dans la soirée du jeudi 11 octobre 2018, à la 36e édition de « Jeudi J’ose ». Cette édition marque la célébration des 3 ans de cette plateforme de formation et de partage d’expériences avec les jeunes entrepreneurs, mise en place par le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) et dont la 1ere édition s’est tenue le 8 octobre 2015, au même endroit.

La cérémonie a connu la présence effective de la Ministre en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mme Victoire Tomegah-Dogbe ainsi que des acteurs impliqués aux côtés de la jeunesse togolaise, notamment la Directrice Générale du FAIEJ, Mme Sahouda Mivedor-Gbadamassi, le PDG de la filiale togolaise du Groupe Bolloré, M. Charles Kokouvi Gafan et du Conseiller du Chef de l’État, M. Malick-Kanka Natchaba.

Selon les statistiques exposées à l’entame de la célébration par la Directrice générale du FAIEJ, la plateforme qui se tient chaque 2e jeudi du mois a pu toucher en 3 ans, plus de 4 000 jeunes sur toute l’étendue du territoire. Ces jeunes ont, par le biais de cette plateforme, pu acquérir la motivation, les informations et les conseils nécessaires pour non seulement susciter en eux la vocation entrepreneuriale, mais aussi pour s’y lancer afin de faire la différence et faire bloc contre l’épineux problème du chômage des jeunes. Des statistiques qui dénotent d’un objectif atteint.

Et les témoignages des jeunes participants n’ont pas manqué pour galvaniser l’assistance.  » Jeudi j’ose nous permet d’être rempli d’une énergie nouvelle qui nous est communiquée par des formateurs qui sont aussi nos aînés. J’y ai bénéficié de beaucoup d’expériences grâce à ces partages qui m’ont permis de savoir aujourd’hui comment organiser ma structure, savoir planifier et développer des stratégies de communication et de gestion. », a déclaré Tiem Nampong, jeune entrepreneur et, promoteur de la marque « Thé Solo ». À Mlle Djondo Gwladys de renchérir, « C’est grâce à Jeudi j’ose que j’ai compris qu’on peut démarrer une entreprise avec un « Capital zéro ». »

3 ans de Jeudi j’ose, l’audace entrepreneuriale récompensée

Pour marquer le sceau de cette célébration, plusieurs jeunes participants et jeunes entrepreneurs à fort potentiel ont été soit récompensés, soit subventionnés afin de les soutenir dans leur élan entrepreneurial. Trois catégories de jeunes entrepreneurs ont été de ce fait primées au cours de la célébration.

Il s’agit d’une part, de Mlle Gwladys Djondo ainsi que de MM Afatchao Yaovi et Amenyaglo Jean-Luc ; participants assidus de jeudi j’ose et dont les thématiques abordées ont permis de booster le parcours entrepreneurial. Ils ont reçu chacun un « trophée spécial Jeudi j’ose » et un chèque de 500.0000 FCFA. Ceci afin de consolider leurs initiatives.

Par ailleurs, huit (8) lauréats du PPEJ 2018 et un (1) lauréat du FIJEV 2018 ont reçu leurs subventions, d’un montant global de 17 974 004 FCFA pour le démarrage de leurs activités et neuf (09) autres lauréats du PPEJ 2017 ont bénéficié également de leur prix d’incitation à hauteur de 3 678 000 FCFA pour la consolidation de leurs activités.

« Ces prix représentent pour nous aujourd’hui, une motivation, une incitation à continuer dans cette voie de création d’emploi pour lutter contre le chômage au sein de notre communauté (…) », a laissé entendre l’un des récipiendaires à la fin de la cérémonie.

Madame le Ministre en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, au vu de l’engouement de la jeunesse autour de cette plateforme, n’a pas manqué de la féliciter et de la convier à plus de motivation, de mobilisation et d’ardeur au travail pour des résultats encore plus meilleurs à l’avenir.  » (…) Nous avons besoin de plus de jeunes entrepreneurs dans notre pays. Et pour ce faire, n’hésitez pas à en parler autour de vous, on peut atteindre 15.000 jeunes voire 20.000 (…) », a-t-elle déclaré.

Rappelons que le PPEJ s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 30 ans, scolarisés, déscolarisés ou non scolarisés, diplômés ou non, ressortissants de l’un des pays membres de la CONFEJES (Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie) et ayant suivi préalablement une formation en création d’entreprise et en l’entrepreneuriat. Il a pour but de promouvoir l’esprit d’entreprise et la participation des jeunes au développement de la nation.

Publié dans: Actualités

Vous aimerez certainement:

Accompagnement des JPIE : Le FAIEJ tient des entretiens  de cadrage de plan d’affaires Accompagnement des JPIE : Le FAIEJ tient des entretiens de cadrage de plan d’affaires
Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement Les entrepreneurs togolais sensibilisés sur l’entrepreneuriat coopératif, une approche salutaire pour le développement
Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié Jeudi J’ose n°37 met l’artisanat à l’honneur dans la ville de Tsévié
Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative Les producteurs de Dzolo sensibilisés sur les avantages de la société coopérative

Commentez l'article

Submit Comment

© 2018